HomeHome  SearchSearch  RegisterRegister  Log inLog in  
N'hésitez pas à visiter cette partie pour aider les invités !
Un vote toutes les deux heures sur la P.A. ou ici pour aider le forum !
Lancement du premier topic commun, venez voir un corps mutilé, muahahah !
La flemme de faire un scénario en entier ? Venez faire votre mini scénario !
N'hésitez pas à vous inscrire à la première intrigue du forum, en cliquant ici
-64%
Le deal à ne pas rater :
TACKLIFE T8 800A – Démarreur de Batterie de Voiture
35.99 € 99.99 €
Voir le deal

Share
 

 Les druides

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage

The Moon

The Moon
THE MOON : RULING THE WORLD.

MESSAGES : 122 DISCLAIMER : bigbadwolf AGE : celui de l'univers.
GROUPE : tous.
CIVILIAN STATUS : si l'on en croit les druides, mère et amante du dieu cornu.

Les druides Empty
PostSubject: Les druides   Les druides EmptyMon 21 Jul - 10:33


les druides
we pledge ourselves to the goddess

LIEN VERS LES PRÉDÉFINIS ET UN RÉSUMÉ
origines
Nul ne sait vraiment quelle est l’origine des druides et nul ne sait vraiment ce qu’ils sont. Les humains ont même emprunté leur nom pour désigner des sortes de prêtres d’une religion qui existe encore aujourd’hui. Ces druides étaient, à l’époque, les gens les plus importants de la société celtique. Il était à la fois ministre du culte, théologien, philosophe, gardien du Savoir et de la Sagesse, historien, juriste et aussi conseiller militaire du roi et de la classe guerrière. Mais il était surtout l’intermédiaire entre l’homme et les dieux. Le rôle des druides des hommes est très proche de celui des vrais druides. A vrai dire, comme pour les loups, les humains en savent bien plus qu’ils ne le pensent. Ceci dit ce qu’ils ignorent généralement c’est que le druidisme et le wicca ne sont pas deux éléments distincts de magie mais bien une seule et unique forme de magie. Car il n’existe aucun autre être surnaturel que les loups et les druides (ainsi que leurs hybrides).

Source de puissance : le Nemeton, la nature et le Cercle
Les druides tirent leur puissance d’un Nemeton qui est en réalité une place sacrée réservée aux druides. Si, à l’origine, le Nemeton fut probablement un endroit ouvert, il a considérablement évolué pour devenir un enclos de forme généralement quadrangulaire, comprenant des édifices en bois et un puits à offrandes. Les offrandes au Nemeton peuvent être des sacrifices animaux, mais aussi humains. Cependant il est très rare d’avoir recours au sacrifice humains. Les druides le font lorsque le Nemeton a besoin d’une très grande source de puissance, ou que le Cercle s’affaiblit de trop. Dans la religion wicca, les hommes pensent que puisque l’on vénère la nature et toutes choses vivantes nous ne pouvons pas les sacrifier pour notre propre usage. Il en est en réalité toute autre chez les druides dont nous parlons. Les sacrifices sont vu comme nécessaires et ne sont jamais gâchés ou inutiles. Ils ne sont fait que dans des cas de force majeure et avec beaucoup de respect de la part des druides.

Sans le Cercle, les druides perdent plus de cinquante pourcent de leur puissance. C’est les liens qu’ils ont entre eux, via le Cercle, qui leur apporte une telle puissance. Plus le Cercle est grand et lié, plus les druides sont puissants. A l’origine de tous les Cercle se trouvent cinq druides et leurs familles. Ces druides sont appelés les Grands et sont les doyens de leur famille. Hommes ou femmes, ça n’a aucune importance. Les Grands sont les plus puissants d’un Cercle, ils sont les seuls capables d’invoquer les esprits des autres Grands qui les ont précédés, ainsi que les esprits des éléments purs. Ils ne le font cependant qu’en cas d’urgence. Les Grands sont aussi les seuls à pouvoir annoter le Livre des Ombres du Cercle. Le Cercle accueille tous les druides désireux de les rejoindre. Pour se lier à un Cercle, il suffit de faire un baptême qui se compose de vin et d’eau, mais aussi de terre et de feu. C’est une autre cérémonie de plus pour les druides.

La religion : la déesse mère et le dieu cornu
Les druides croient en une puissance supérieure, à la manière des humains, qui est appellée la Déesse Mère. Elle enfanterait chaque année un dieu, le Dieu Cornu, avec lequel elle s’accouplerait et, pendant la gestation du prochain Dieu, l’ancien meurt et laisse place à la saison sombre. Les druides croient en la complémentarité. La Déesse mère symbolise donc l’énergie féminine, la nuit, la magie, l’eau, la terre, la fertilité, le chaudron, le pentagramme, la coupe et le miroir. Elle est associée à la lune, astre dominant chez les druides et à ses quatre phases. Les druides parlent même de la triple déesse car sur ses trois phases, la lune n’en a que trois visibles. Aussi ils disent que la lune montante est la jeune fille, la pleine lune la mère et la lune décroissante la vieille femme. La lune noire, elle, serait symbole de mort, de deuil. Un mythe raconte que la Déesse, ayant toutes les connaissances et même celle de la Mort, serait descendue dans le royaume de la mort et y serait tombée amoureuse. La Mort est donc l’une des représentation du Dieu Cornu et serait masculine. Les druides sont très respectueux de la Déesse et du Dieu, ils ne jurent jamais sur eux ou leurs noms, contrairement aux humains.

les invocations et autres formes de magie

La magie des druides est tirée des cinq éléments naturels : le feu, l’air, l’eau, la terre et l’esprit. Ils sont à la base de toute existence et sont représenté dans les pentacles bar leurs cinq branches. Quand les druides utilisent leurs pouvoirs, ils demandent à l’esprit de les aider à invoquer les autres éléments. Les druides les plus puissants sont capables d’invoquer deux éléments en même temps, mais il est impossible d’en invoquer plus, l’esprit du druide n’est pas assez puissant pour ça et ceux qui ont essayé en sont généralement morts.

Les druides ne contrôlent pas les éléments à la manière des humains qui contrôlaient autrefois les esclaves. Ils travaillent de concert avec la nature et ce qu’elle veut bien leur offrir. Seuls les darachs asservissent les éléments, eux sont assez puissants pour ça puisqu’ils ont renoncé au Cercle et à toutes les contraintes. De ce fait, les druides sont capables de faire bouger les branches des arbres, de faire trembler la terre, d’arrêter ou d’accentuer un incendie, ils peuvent provoquer des tsunami et tenter de les arrêter. Ils ne peuvent cependant pas créer l’élément, il faut qu’il soit déjà présent. L’air, la terre et l’eau se trouvent en tout temps autour de nous, l’eau est présente dans l’air et un druide très puissant peut s’en procure une petite quantité à force d’invocations.

Les invocations se font en latin ou en gaélique. Les druides étudient tous l’une de ses langues, parfois les deux. Ce sont des langues mortes et donc difficiles à étudier mais les druides baignent dedans depuis tout petit. La plupart des druides du Cercle de Roseburg parlent le gaélique, plus que le latin, étant donné qu’ils sont pour la plupart originaire d’Irlande, d’Ecosse, du Pays de Galle, d’Angleterre, ou de France (époque des colonisations du nord de l’Amérique).

Les druides peuvent également s’exercer à la voyance, mais c’est un art difficile et très peu sûr. La plupart des druides trouvent que c’est inutile de gâcher son temps ainsi. Ils méditent aussi très souvent et pratiquent d’autres activités en liens avec l’esprit.

Pour les incantations plus complexes, les druides traces des cercles sacrés sur le sol à l’aide de craies, ils disposent toutes sortes de plantes dans le cercle et à ses extrémités, ainsi que des bougies. Le dessin du cercle sacré part toujours du nord.

Les druides préparent également des potions à base de plantes et de venins. Ces potions peuvent être très difficiles ou très faciles à faire. La plupart d’entre elles servent à soigner, les druides sont généralement contre la médecine humaine.

culture : le calendrier des fêtes
Il est important de comprendre que les druides ont une religion bien à eux et, qui dit religion, dit généralement fêtes. L’année religieuse est divisée en deux grandes parties : la saison sombre et la saison claire. Ces deux parties sont ensuite elles-mêmes divisées en deux parties chacune, ce qui donne quatre fêtes principales. Mais il y a également quatre autres fêtes, en tout il y a en donc huit importantes. Dans le temps, ces fêtes étaient obligatoires à tous les druides, sous peine de mort. Désormais la sanction n’est plus la même mais l’exclusion du Cercle est une certitude pour celui qui n’assiste pas aux fêtes. Car les fêtes ne sont pas uniquement là pour faire joli, elles servent à honorer les esprits de la nature et la déesse mère. C’est par ces fêtes que les druides obtiennent la source de leurs pouvoirs, leur énergie. Ces célébrations se déroulent généralement la nuit et sont appelés des Sabbats. 

Les quatre fêtes majeures.
Il y a d’abord le Samhain, ou Samain, ou encore Samonios qui signifie la « réunion » et qui est l’époque du Nouvel An chez les Celtes. Les druides considèrent que c’est à ce moment que le voile entre les mondes est le plus fin. Ils célèbrent la mort du dieu cornu, c’est le départ de la saison sombre. La célébration du Samhain dure généralement une semaine et est l’occasion de favoriser les liens avec « l’Autre Monde », c’est donc à ce moment-là que la communion avec les esprits et les esprits des Grands est la plus forte. Elle est fêtée le 31 octobre, soit le jour d’Halloween. Les druides sont persuadés que si les humains ont choisit cette date pour leur fête, c’est parce qu’ils ressentent eux-aussi l’influence de la fin de la saison claire. 
Vient ensuite Imbolc ou Imbiuolcaia, qui signifie « lustration ». Elle a lieu aux alentours du premier février et évoque l’éveil de la nature, le printemps et le temps de la régénération. La Déesse se remet de la naissance du dieu. C’est un sabbat de purification et de prospérité, associé au lait et au feu. c’est aussi le Dieu qui prend force et annonce le retour de la lumière. Les druides allument généralement une bougie, qu’ils déposent au rebord de leur fenêtre, pour saluer le retour de la lumière.
Beltaine ou Belotepnia se déroule aux alentours du 1er mai. C’est une fête qui marque le passage de la saison sombre à la saison claire, avec le changement d’activités que cela implique. Le Cornu a atteint l’âge d’homme. Il désire la Déesse et s’unit à elle. Les druides allumaient, jadis, de grands feux pour protéger le bétail, essence même de la richesse. Désormais ils allument toujours de grands feux dans des clairières ou des endroits qu’ils ne risquent pas d’abimer, pour perpétrer la tradition. Mais ce n’est pas tout, cette fête était également célébrée par des ébats sexuels pour honorer le Cornu et la Déesse. Désormais, même si il est vrai que c’est une nuit qu’aiment partager les druides en couples, l’aspect sexuel est laissé de côté. C'est la deuxième date la plus importante du calendrier, après le Samhain.
Et enfin vient Lugnasad ou Lugnaissatis, l'« assemblée de Lug », qui est célébrée aux alentours du 1er août. Cette fête, associée à la moisson, aux bénéfices, à l'abondance. C’est une fête que l’on célébrait au moment des récoltes, alors que le soleil déclinait. 

Les quatre fêtes mineures.
Les quatre autres fêtes correspondent aux solstices.
Il y a d’abord Yule, qui se déroule entre le Samhain et Imbolc et qui correspond au solstice d'hiver, vers le 21 décembre. La Déesse met au monde le Dieu cornu. C'est un sabbat associé à l’espoir, à la renaissance après la mort du passé.
Vient ensuite Ostara, qui correspond à l’équinoxe de printemps, vers le 21 mars. Ostara est un sabbat de croissance, tourné vers l’avenir : on sème, la nature se réveille (le Cornu grandit), c'est aussi l’équilibre des forces. Le jour égale la nuit et on entre dans le domaine temporel du Dieu-Soleil, qui prend des forces chaque jour davantage. C’est aussi à cet instant que la force des loups devient moindre et que les druides les égalent à nouveau par rapport à la lune, puisqu’elle devient moins présente que lors de la saison sombre. 
Litha correspond au solstice d’été vers le 21 juin. On célèbre le Soleil/le Dieu qui est à son apogée en allumant des feux (similaire à la fête de la Saint-Jean chez les humains).
Mabon, l'équinoxe d'automne, vers le 21 septembre. Les jours raccourcissent, les forces du Dieu déclinent. C'est une période d'équilibre (notamment entre les durées de la nuit et du jour), de méditations et de réflexions. 

Les esbats
Les esbats sont des sortes de fêtes pour célébrer la puissance de la Déesse et se déroulent pendant les douze ou treize (ça dépend de l’année) pleines lunes de l’année. La lune est le symbole de la Déesse est quand elle est pleine, c’est quand la Déesse est la plus puissante. Aussi, comme les loups, les druides retirent leur propre puissance des pleines lunes. Ces esbats sont célébrés par des hymnes et des invocations.

culture : artefacts
Le Livre des Ombres : chaque famille de druides en possède un, ils sont des grimoires remplit d’incantations et de formules, de recette de potions faites à base de plantes également et d’onguent. Le Livre des Ombres est très précieux et généralement protégé par des incantations très complexes. Chaque Cercle possède un Livre des Ombres commun qui ne peut être consulté que par les Grands et qui ne peut être modifié que par eux. Il arrive parfois que des druides haut placés puissent consulter le Livre du Cercle.
Sorbier (cendres) : est un arbre très puissant chez les druides. Ses cendres servent à empêcher toutes intrusions surnaturelles. En cercle, elles servent de prison pour les loups, mais aussi les hybrides. Les druides sont capables de passer outre cette barrière magique, ainsi que les darachs.
La baguette, ou athamé, est une sorte de long bâton de bois agrémenté d’un ou plusieurs cristaux. Elle sert à tracer des cercles non physiques (ceux qu’on ne fait pas à la craie) et pour les cérémonies.
Les bougies : importantes chez les druides, elles servent à illuminer le chemin des esprits invoqués.
Fioles en cristal : servent à contenir les potions, le cristal conserve parfaitement le contenant, aussi les potions peuvent être gardées indéfiniment.
Craies : elles servent à tracer les cercles physiques.
Pentacles : symbole qui représente les cinq éléments, utilisé dans la majeure partie des invocations.
Cristaux : catalyseurs d’énergie. Ils sont aussi placer au bout de fines cordes et sont alors utilisés en pendules pour trouver quelqu’un sur une carte.

darach : le chêne sombre
Un druide est généralement considéré comme le chêne blanc, le sage, le chêne clair. Lorsqu’un druide s’égare, il devient le chêne sombre et est appelé un Darach, en gaélique. Le Darach n’a alors plus aucune attache. Il est banni de son Cercle et n’a plus le droit de consulter le Livre des Ombres de sa famille. Généralement, le Darach refuse de lui-même de continuer à entretenir des liens familiaux ou liés au Cercle. Certains Darach ont fondés leur propre Cercle et il en existe un à Roseburg, bien que les druides ne soient pas encore au courant de ça. Les druides ont tendance à sous-estimer les darachs car ils ne sont pas nombreux.



Last edited by The Moon on Sun 27 Jul - 12:39; edited 4 times in total
Back to top Go down

The Moon

The Moon
THE MOON : RULING THE WORLD.

MESSAGES : 122 DISCLAIMER : bigbadwolf AGE : celui de l'univers.
GROUPE : tous.
CIVILIAN STATUS : si l'on en croit les druides, mère et amante du dieu cornu.

Les druides Empty
PostSubject: Re: Les druides   Les druides EmptyFri 25 Jul - 5:05


les familles fondatrices
and the five of us shall link the circle to the goddess

Voici un descriptif des 5 familles fondatrices du Cercle, rien ne peut être modifier (que ce soit l'âge, le sexe, ou autre). Nous faisons ça pour des raisons d'égalité, si on modifie pour l'un, on modifie pour tout le monde et ne veut pas commencer avec ce genre de choses. Merci de votre compréhension.

O’leary
C’est une des familles fondatrices du Cercle de Roseburg. Ils sont arrivés en même temps que les colons et ont, avec les quatre autres familles, toute de suite décidé de fonder un Cercle dans cette ville étant donné qu’ils avaient décidés de s’y installer. Les O’leary sont connus pour leur sagesse et surtout pour leur don de voyance plus développé que chez les autres druides. Ceci dit, comme pour la plupart des druides qui arrivent à utiliser l’esprit de cette manière, ce qu’ils voient est très incertain et n’est jamais clair dans le sens ou ce sont des métaphores de ce qui pourraient arriver. C’est au druide d’interpréter les choses qu’il voit. C’est une famille appréciée mais qui tend à se prendre pour plus que ce qu’ils ne sont vraiment. Les O’leary ont la réputation de se prendre pour la royauté du Cercle.
- Sinead O’leary (58 ans, femme, non jouable) – Membre des 5 Grands
- Harvey O’leary (43 ans, homme, jouable) – fils de Sinead
- Tamara O’leary (44 ans, femme, jouable) – Epouse de Harvey
- Prénom O'leary  (23 ans, femme, jouable)
- Prénom O’leary (21 ans, homme, jouable)
- Prénom O’leary (18 ans, homme, jouable)

Buckley
Les Buckley sont, comme les O’leary, des irlandais arrivés avec les colons. A la base répudiés de leur Cercle en Irlande – à cause de plusieurs membres devenus darachs – ils ont décidé de se joindre aux O’leary et aux autres (qui ne connaissaient pas leurs antécédents) pour fonder le Cercle. Aujourd’hui, le doyen des Grands est un Buckley et a atteint l’âge de 93 ans il y a trois mois. C’est un homme sage et très respecté au sein des druides. Cependant, il y a peu, un membre de la famille est devenu un darach et, depuis, certains druides ont peur de voir ce qui peut arriver à cette famille fondatrice. La tentation du mal semble être fortement présente chez eux, bien que les autres membres soient réputés pour leur (apparente ?) gentillesse.
- Jason Buckley (93 ans, homme, non jouable) – Membre des 5 Grands
- Elena Buckley (68 ans, femme, jouable) – Fille de Jason, ne s’est jamais mariée
- Alexander Buckley (50 ans, homme, jouable poste vacant) – Fils de Jason, devenu Darach

Première branche :
- Prénom Buckley (41 ans, homme, jouable) – Neveu d’Elena
- Prénom Buckley (39 ans, homme, jouable) – Neveu d’Elena

Seconde branche :
- Prénom Buckley (29 ans, femme, jouable) – Nièce d’Elena (autre frère décédé)
- Prénom Buckley (27 ans, femme, jouable)
- Prénom Buckley (25 ans, homme, jouable)
- Prénom Buckley (23 ans, homme, libre)

Hayes
Originaires du Pays de Galles à la base, les Hayes étaient sur le même bateau que les Sullivan et ont rejoint l’expédition qui a réunit ces familles, une fois que la colonisation du Nord a commencé. Ils sont réputés pour être de très bons druides, un de leurs membres arrivaient à maitriser deux éléments en même temps – ainsi que l’esprit -. Cette famille a perdu son doyen il y a un an et désormais c’est le père de famille qui a rejoint les Grands. Il n’a que 50 ans et pourtant, il est plein de sagesse, comme son confrère Buckley.
- Christopher Hayes (50 ans, homme, non jouable) – Membre des 5 Grands
- Jackie Hayes (51 ans, femme, non jouable) – Sa femme
- Prénom Hayes (30 ans, homme, jouable)
- Prénom Hayes (25 ans, femme, jouable)

Sullivan
Les Sullivan sont gallois, comme les Hayes. Ils faisaient à l’origine la chasse aux darachs, qu’ils apprennent à détester depuis tout petit. De manière ironique, les Sullivan ont comptés dans leurs rangs plus de darachs encore que les Buckley, mais ils se cachent bien. Ce sont des druides qui ont toujours légèrement flirté avec les forces plus sombres et qui sont plus agressifs que les autres. Ils n’étaient pas d’accord avec le Pacte mais, maintenant que c’est fait, ils ne feront rien pour le détruire. Du moins pas encore.
- Jeremy Sullivan (68 ans, homme, non jouable) – Membre des 5 Grands
- France Sullivan (65 ans, femme, non jouable) – Son épouse

Première branche (de Jeremy et France) :
- Prénom Sullivan (27 ans, femme, jouable)
- Prénom Sullivan (24 ans, homme, jouable)
- Eira Sullivan (23 ans, femme, prise)

Seconde branche :
- Prénom Sullivan (26 ans, homme, jouable)
- Prénom Sullivan (23 ans, homme, jouable)
- Prénom Sullivan (19 ans, femme, jouable)
- Prénom Sullivan (17 ans, homme, jouable)

Troisième branche :
- Prénom Sullivan (28 ans, homme, jouable)

Nealon
La famille la plus effacée, surement, mais pleine d’ambition. Les Nealon détestent les O’leary, qu’ils trouvent bien trop prétentieux alors qu’ils ont tous le même statut dans le Cercle. Ils n’ont jamais compté de darachs parmi eux et pensent que c’est une faiblesse de l’esprit que de succomber au côté sombre. Les Nealon sont originaires de l’Irlande du Nord et sont arrivés sur le même bateau que les Buckley et les O’leary. Ils sont connus pour leurs potions. Généralement, quand un druide a besoin d’être soigné, on l’envoie chez eux.
- Jordan Nealon (73 ans, femme, non jouable) – Membre des 5 Grands
- Garrett Nealon (50 ans, homme, jouable) – Fils (unique et héritier) de Jordan
- Keri Nealon (50 ans, femme, jouable) – Epouse de Garrett
- Prénom Nealon (26 ans, femme, jouable)
- Romy Nealon (23 ans, femme, prise)
- Prénom Nealon (21 ans, homme, jouable)
- Prénom Nealon (20 ans, homme, jouable)

Back to top Go down
 

Les druides

View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
A SHOT IN THE DARK :: annexes-